Francisation, Nouha Nafache

J’habite à Montréal depuis 4 mois seulement, nous sommes arrivés avec mes garçons en juillet. Je suis une nouvelle immigrante d’origine syrienne. J’ai étudié le français durant mon enfance, mais je ne l’ai pas pratiqué durant 16 ans à Dubaï puisque la 2e langue officielle est l’anglais. En arrivant ici j’ai essayé de me rafraîchir la mémoire et le cours de francisation m’a beaucoup aidé à pratiquer avec le niveau 7 en francisation. J’espère que le cours me permettra ensuite de m’inscrire à l’Université. J’ai choisi d’étudier à distance, car quand je suis arrivé à Montréal, je ne connaissais pas les chemins et je n’ai pas de voitures. Tout est très nouveau et pour cela c’est plus facile pour moi à la maison avec mes 2 enfants de 12 et 14 ans. Mes enfants sont présentement en classes d’accueil et j’aime pouvoir l’après-midi m’asseoir et étudier avec eux et écouter leur leçon et pratiquer la phonétique. J’aime partager cet apprentissage du français avec eux.

Nom : Nouha Nafache

Âge : 38 ans

Formation : francisation. Origine syrienne, elle a habité durant 16 ans à Dubaï ou habite toujours son mari).

Niveau d’études : Diplôme de pharmacienne dans son pays.

Objectif de formation : Aller à l’université en nutrition.

Apprends le français

Préalables à la formation professionnelle, Oxana Lisa

"J’ai un DEP de préposé aux bénéficiaires (PAB) et j’aimerais faire une formation d’infirmière auxiliaire. J’ai fait évaluer mon certificat secondaire, mais il me manque les cours de français. J’ai besoin de les faire pour pouvoir accéder au DEP d’infirmière auxiliaire. Les autres cours ont été reconnus. Il me manque seulement le français pour pouvoir obtenir le diplôme. J’aime étudier, mais je n’ai pas beaucoup de temps, car je travaille et mes horaires sont instables et sur appel, ce qui m’empêche de pouvoir étudier en présentiel. Je ne sais jamais si je vais travailler de jour ou de soir. La formation à distance me permet de conserver mes disponibilités pour le travail à temps plein et d’étudier quand je suis en congé. Le fait d’étudier à distance m’a permis de prendre une pause de mes études et de prendre soin de ma fille et de ma petite fille durant ses premiers mois de vie, sans prendre de retard ou subir d’échec. Je recommanderai la formation à distance à tous ceux comme moi qui sont occupés et qui ne peuvent pas rester sans travailler, car ils doivent gagner leur vie."

Nom : Oxana Lisa

Âge : 48 ans

Formation : Français sec 4.

Niveau d’études : Universitaire – Enseignante d’anglais en Ukraine durant 15 ans. Détentrice du PACC (du Collège Lester B Pearson de préposé aux bénéficiaires.)

Objectif de formation : Obtenir les préalables pour pouvoir devenir infirmière auxiliaire.

Préalables à la formation professionnelle

Diplôme d’études secondaire, Fanny Bayard-Way

"J’ai choisi la formation à distance parce que j’aime avoir de l’argent de poche et je trouve difficile de travailler à temps partiel et d ‘aller à l’école en même temps. Tandis qu’à distance, en revenant du travail, je peux me mettre à l’aise et travailler quand je le veux directement de chez nous. Je n’ai pas de stress ni d’enseignant qui me dis quoi faire et je trouve cela plus avantageux de pouvoir avancer à mon rythme."

Nom : Fanny Bayard-Way
Âge : 17 ans
Formation : Math science et anglais de secondaire 4 et 5.
Niveau d’études : DES non-complété
Objectif de formation : Obtenir son DES pour s’inscrire à l’Université en zoologie.

Termine ton secondaire

Préalables au collégial, Laurent Pépin Matte,

"C’est le cégep André-Laurendeau que j’ai fréquenté il y a quelques années qui m’a recommandé à la Formation à distance de la CSMB. Je les ai appelés pour faire mon DEC en sciences pures et ils m’ont dit que le CEA Champlain offrait les cours qu’il me manquait de secondaire qui sont préalables au programme de sciences pures. J’ai donc été admis au CÉGEP sous conditions de réussir ses cours préalables. J’ai choisi d’étudier à distance, car je travaille, je vais au Cégep et je fais des unités de formation. Mon emploi est exigeant donc je ne peux pas me permettre d’attendre d’être disponible sur les heures de cours. Je pense qu’étudier à la maison c’est bon pour les gens disciplinés, qui ont le désir de réussir. Sinon à distance ça n’avancera pas, il faut que tu puisses fonctionner et rester motivé sans que quelqu’un ait besoin de te pousser. "

Nom : Laurent Pépin Matte
Âge : 24 ans
Formation : Sciences secondaire 4, chimie et physique de secondaire 5.
Niveau d’études : Baccalauréat en finances
Objectif de formation : Réorientation de carrière, souhaite faire un 2e BAC en ingénierie. Les cours sont préalables pour qu’il puisse compléter son DEC en science pure et s’inscrire ensuite au BAC en ingénierie.

Préalables au CÉGEP

Communique avec nous